Créer un site internet

Merci aux lecteurs et contributeurs de l’Arche de guing’Oise

Plume de lecrivainBientôt, notre site franchira le cap des 47 000 pages lues par nos presque 19 000 lecteurs !

S’il était à l’origine destiné à offrir un lieu d’échange entre membres de l’Arche libres d’aborder tous les sujets, c’est en fait un très large auditoire international qui a pris connaissance des graves dérives de l’Arche, amplifié par la diffusion du reportage « Religieuses abusées, l’autre scandale de l’église » dont une part importante aborde les abus sexuels subies par les assistantes de l’Arche.

Un auditoire international

Aon 19 04 05 frequentation mondeDe France jusqu’au Japon, en passant par la Nouvelle-Calédonie, l’ile Maurice, ou la Nouvelle-Zélande. Par ordre, décroissant en volume, nos visiteurs viennent principalement de France, du Canada, des Etats-Unis, de Belgique et de Suisses, l’hexagone représentant 75% des visites.

Un récent reportage diffusait que les peuples des pays du nord de l’Europe qui ont connu le joug soviétique, s’expriment peu, longtemps conditionnés à ne rien dire pendant des décennies. D’une façon analogue, « L’Archien » est peu loquace, rompu à l’omerta et abreuvé à la feuille de nouvelles… sans nouvelles. Il en découle une fréquentation du forum et des sondages décevante à première vue, mais ce n’est qu’une apparence. En réalité, il y a un besoin de parler mais sans exposer ses commentaires et ses questionnements à la vue de tous, au moyen d’un forum, fut-il anonyme.

Nous souhaitions un dialogue autonome de pair à pair via le forum mais finalement, le besoin est plutôt une expression en mode « confessionnal », en passant par la rubrique contact. Nous sommes aux antipodes des mœurs des réseaux sociaux de notre époque où tout s’expose, le meilleur, un peu, et l’insignifiant, surtout, voire le pire.

Notre 2eme métier : journaliste !

JournalisteRépondre à vos messages le soir après une journée de travail, cela restait possible au début avec des petits volumes mais « l’affaire » prend de l’ampleur et il nous devient impossible de répondre à chacun et d’entamer des discussions individuelles. Donc, excusez notre silence qui n’est en rien de l’indifférence. Nous présentons également nos excuses aux journalistes. Vous avez été un peu noyé dans la masse et notre temps de réaction offrait une incompatibilité certaine avec vos impératifs. Notre minuscule expérience journalistique nous fait entrevoir un métier pas des plus faciles…

Toutefois, si nous limitons nos échanges, les informations, le témoignage et les documents que vous nous faites parvenir restent précieux et sont exploités et confrontés à d’autres sources.

Hélas, il reste de la matière à exposer, les écuries d’Augias demeurant encore pleine de fange notamment avec les inégalités salariales pour le moins grave, mais également le harcèlement moral qui fracasse ou a fracassé principalement nos consœurs. Si on peut espérer que les abus sexuels appartiennent désormais au passé grâce à celles qui se sont levées, le harcèlement moral semble avoir pris le relai dans une certaine communauté.

Notre difficile apprentissage journalistique nous offre tout de même des surprises avec des informations surprenantes qu’on ne veut pas croire avant qu’elles se révèlent juste. Surprenant comment la triste réalité peut être « travestie » afin de donner l’illusion de l’honorabilité et de la pureté. The other side of the picture is not always « cute ». Mais tout fini par se savoir…

Il reste encore des zones bien grises... Continuons à braquer nos projecteurs dessus et mille remerciements à celles et à ceux qui nous aident à les orienter dans la bonne direction : membres de l’Arche en activité las de se pincer le nez, assistants actifs ou partis dont les « exploités » en service civique, anciens salariés divorcés de l’Arche de gré ou de force, sans oublier les proches des personnes ayant souffert d’une façon ou d’une autre des agissements de l’Arche.

Merci également pour vos encouragements qui nous réchauffent le cœur. Ils ont tous la même valeur à nos yeux mais il faut avouer que certaines signatures nous réjouissent particulièrement.

Et maintenant ?

Cie utilite publiqueNous continuons notre rôle d’utilité publique ! Avant la fin de l’année devrait sortir d’autres sujets dont un des premiers intéressera tous les salariés de l’Arche Oise et probablement ceux des communautés de France.

Après les explosives révélations de juin 2019 sur les décennies d’abus sexuels perpétrés à l’Arche sur un nombre impressionnant d’assistantes, mis en lumière par l’excellent reportage « Religieuses abusées, l’autre scandale de l’église », il n’est pas exclu que l’Arche soit également mentionnée en 2020 dans un reportage traitant du service civique. Il semble que nous soyons également lus par les agences de presse...

Une dernière chose

CensureMi-mai, vous avez peut-être remarqué que votre site préféré n’était plus accessible pendant quelques jours. Nous le devons aux actions de l’Arche contre notre hébergeur via leur avocat.

Quelques documents étayant les propos présents dans nos articles gênent l’Arche et sont discordants par rapport aux belles vitrines de ses sites Web bien proprets, donnant l’image d’une association laïque et au-dessus de tout soupçon. Nous les avons mis à la disposition des organismes officiels et gouvernementaux, ainsi qu’aux journalistes accrédités.

Nous restons fidèle à notre hébergeur pour sa qualité, aussi bien pour leur assistance, que sur le plan technique, la construction du site s’étant fait sans douleurs pour les néophytes que nous sommes.

Toutefois, News Team échaudée craignant l’eau froide, nous dupliquons notre site chez un autre hébergeur hors Union Européenne. Ce secours sera activé si nécessaire.

Ajouter un commentaire